La science précède la parole et l’action

De ces Paroles de Dieu :

« Sache qu’il n’y a pas divinité en dehors de Dieu » (Coran 47.19).

Dieu a débuté ici par la science (Sache = savoir =science). Les savants sont les successeurs des Prophètes, qui leur ont légués en héritage, la science. Celui qui a pris la science a opté pour une grande part et celui qui emprunte un chemin pour l’acquérir, Dieu lui facilitera la voie jusqu’au Paradis.

De ces autres Paroles de Dieu :

« Parmi les adorateurs de Dieu, les savants sont seuls à le redouter. » (Coran 35.28).

« Ceux qui savent sont les seuls à comprendre  (ces exemples). » (Coran 29.43)

« Ils ont dit : si nous avions entendu ou si nous avions compris, nous ne serions pas de ceux qui sont voués au brasier (de l’enfer) » (Coran 67.10).

« Dis :Ceux qui savent et les ignorants sont-ils égaux ? » (Coran 39.9).

Le Prophète a dit :

« Quand Dieu veut du bien à quelqu’un, Il lui fait acquérir la science (en religion). La science ne s’acquiert que par l’étude. »

 

La science et ses mérites

Abû Oumâma rapporte ceci : « On a évoqué devant l’Envoyé d’Allah le cas de deux hommes : l’un est un dévot et l’autre est un savant. L’Envoyé a dit : Le mérite du savant sur le dévot est semblable au mien sur le plus proche d’entre vous. Ensuite, l’Envoyé d’Allah a ajouté : Allah et Ses anges ainsi que les habitants des cieux et de la terre et même la fourmi dans sa fourmilière et le poisson prient sur ceux qui initient les gens au bien.  ( rapporté par At-Tirmidhi )

 

Le Prophète Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui a dit :

« Les anges déploient leurs ailes pour celui qui étudie la science pour faire plaisir à sa demande. »
( rapporté par Imam Ahmad et Ibnou Mâja )

Le Prophète Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui a dit :

« Il n’y aura qu’un seul degré entre les Prophètes et celui qui est saisi par la mort pendant qu’il
cherche la science pour revivifier l’Islam ».

 

De son côté Ibn ‘Abbâs que dieu l’agrée disait :

« Pour celui qui initie les gens au bien, toutes les bêtes implorent en sa faveur »

 

Abou Waïl a dit : « Chaque jeudi, ‘Abdallah Ben Mess’aoud avait l’habitude d’enseigner (la religion) aux fidèles. L’un d’eux lui dit : « Ô Abou ‘Abderrahmane, comme je souhaite que ton enseignement soit dispensé tous les jours ! – Ce qui me retient, répondit Ibn Mess’aoud, c’est la crainte de vous voir éprouver de la lassitude. Je m’efforce de vous ménager dans mes prêches de la même façon que le Prophète nous épargnait, pour ne pas nous décourager. »

 

D’après Abou Moussa, le Prophète a dit :

« La bonne direction et la science dont Dieu m’a chargé de diffuser sont semblables à la pluie généreuse qui tombe sur le sol. Quand la terre est fertile l’eau est absorbée et les plantes variées poussent à profusion. Il est aussi des terrains peu perméables qui recueillent les eaux que Dieu consacre pour apaiser la soif des hommes, abreuver les animaux et irriguer les cultures. D’autres sols sont plats, ne retiennent pas d’eau et sont stériles. Ainsi sont les hommes. Il y a ceux qui sont instruits dans la religion de Dieu et qui tirent avantage des enseignements de Dieu qui m’ont été révélés. Certains, savent et font profiter les autres de leur savoir et enfin, ceux qui ne se donnent pas la peine de lever la tête et qui désavouent la voie droite que je suis venu enseigner de la part de Dieu. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *